NPA Picardie
  • Pas un contrat aidé au chômage !

    Transformation des contrats précaires en postes statutaires de la fonction publique !

    Les fédérations de fonctionnaires *CGT, FO, FSU, CFDT, UNSA, Solidaires,
    CNT-STE* dénoncent la suppression massive de 166 000 contrats aidés au
    niveau national.

    Malgré le flou entretenu dans le département, cette suppression laisse sans
    emploi des centaines, voire des milliers de personnes.

    C’est un plan de licenciement massif auquel nous sommes confrontés.

    C’est le fonctionnement des établissements scolaires, des hôpitaux, des
    collectivités territoriales qui est mis à mal :

    →Suppression des postes d’aide administrative aux directeurs dans les
    écoles ;
    → Suppression des contrats exerçant les missions à la vie scolaire, à la
    maintenance informatique, à l’entretien et au secrétariat dans les
    établissements scolaires et les administrations ;
    → Suppression de nombreux contrats dans les collectivités locales (agents
    d’entretien, aides maternelles, cantines, garderies, accueil
    périscolaire...)
    → Suppression de nombreux contrats assurant des missions d’aide soignant
    dans les hôpitaux et les maisons de retraite ;

    Les organisations CGT, FO, FSU, CFDT, UNSA, Solidaires, CNT-STE exigent le maintien et le retour de ces personnels sur leur emploi.

    Conscientes du caractère précaire de ces contrats, elles considèrent que
    la seule évolution positive pour ces salariés est la transformation des
    contrats aidés en emplois statutaires de la fonction Publique et non leur suppression.

    Elles demandent que chacun puisse bénéficier d’une formation qualifiante
    dans la perspective de cet emploi statutaire.

    Elles invitent les personnels à se réunir dans les services pour mettre en
    évidence les conséquences concrètes de ces suppressions sur l’organisation
    du service et les conditions de travail, à prendre position contre ce plan
    de licenciement par des motions ou des pétitions à signer massivement.

    *Elles appellent l’ensemble des personnels des établissements et des
    services (salariés en contrats précaires et titulaires) à participer au
    rassemblement le mardi 14 novembre 2017 à 17 h 30, Place Gambetta à
    Amiens.Une entrevue a été demandée à la Préfecture pour déposer les
    pétitions, les motions, les prises de position et pour exiger l’annulation
    de ce plan massif de licenciement.*

    Tous à Amiens
    Mardi 14 novembre
    17 h 30 - Place Gambetta